Les fonderies du Val d’Osne


 Là où naquirent les fontaines Wallace...

 En s’approchant du socle de certaines fontaines Wallace ( les plus anciennes à priori), on pourrait lire la signature de l’usine de la fonderie du Val d’Osne.

Val d'Osne

 En effet, on choisit, pour la réalisation des fontaines Wallace, la fonte, matériau économique, facile à mouler, robuste, et très surtout très utilisé à l’époque. Preuves en sont les réverbères, les armatures des bâtiments des Halles (anciennement dans le centre de la capitale) ou même les bouches de métro signées Guimard et elles aussi produites au Val d’Osne.

métro Val d'Osne

 Le Val d’Osne, situé en Haute-Marne, près de Saint Dizier, a été créé en 1836 par Jean-Pierre Victor André pour fabriquer du mobilier urbain et de la fonte décorative.
 Il devient rapidement la plus importante fonderie d’art de France, mêlant art et industrie.

 Plus tard, la production (qui se prolonge toujours actuellement) se fera à Sommevoire (Haute-Marne) par la GHM (Générale d’hydraulique et de mécanique), Antoine Durenne ayant racheté le Val d’Osne et continuant à produire d’innombrables statues, fontaines et pièces de mobilier urbain.

 C’est dans cette région que se continuent la production et l’usinage d’ensembles précis et importants : pièces du tunnel sous la manche, de la grande arche de la défense : entre Joinville, Saint Dizier et Bar le Duc.




1 commentaire

  • Les fonderies du Val d’Osne

    28 mai 2011, par Papiray - Répondre à cet article

    bonjour,
    les fonderies de la GHM à Sommevoire se situent entre Saint-Dizier, Joinville et Brienne le château (et non Bar le Duc)
    cordialement